recourber


recourber

recourber [ r(ə)kurbe ] v. tr. <conjug. : 1>
XIIIe; de re- et courber
Courber à son extrémité, rendre courbe. Recourber une branche, une tige de métal. fléchir, plier. Recourber vers l'intérieur, vers l'extérieur. Pronom. Des babouches « dont la pointe se recourbe en proue de gondole » (Loti). rebiquer. ⊗ CONTR. Redresser.

recourber verbe transitif Courber l'extrémité de quelque chose. ● recourber (synonymes) verbe transitif Courber l'extrémité de quelque chose.
Synonymes :
- fléchir
- infléchir
Contraires :

recourber
v. tr. Courber à son extrémité. Recourber un fer.
|| v. Pron. Cils qui se recourbent.

⇒RECOURBER, verbe trans.
A. — Ployer (l'extrémité de) quelque chose en forme d'une courbe revenant sur elle-même. Anton. redresser. Recourber un fer (Ac.).
1. Qqn recourbe qqc. Ces fanons que vous voyez (...)! Lorsqu'il gèlera, je les recourberai, je les arroserai d'eau jusqu'à ce qu'ils soient entièrement enduits d'une couche de glace qui maintiendra leur courbure (VERNE, Île myst., 1874, p. 309). Le chasseur (...) recourbe ou allonge son arc suivant l'envergure qu'il doit obtenir (VIDAL DE LA BL., Princ. géogr. hum., 1921, p. 201).
♦ [L'obj. désigne une partie du référent du suj.] Ne le compromettez pas, dit-elle, en recourbant son cou (BALZAC, Goriot, 1835, p. 94).
Au fig. Bien vite il faut en appeler au bon sens (...) pour infléchir les conséquences déduites et les recourber le long des sinuosités de la vie (BERGSON, Évol. créatr., 1907, p. 214). Découragé, il se replie sur son moi et recourbe sur lui toutes les finalités de l'action au fur et à mesure qu'elle les lui présente (MOUNIER, Traité caract., 1946, p. 542).
2. Qqc. recourbe qqn/qqc. Ce poids qui la recourbait vers la terre (RAMUZ, A. Pache, 1911, p. 158). Battaincourt avait (...) une mèche de cheveux couleur ficelle que la transpiration recourbait sur la tempe en une petite corne pointue (MARTIN DU G., Thib., Belle sais., 1923, p. 834).
♦ [Le compl. désigne une partie du référent du suj.] On dirait des vagues de matière recourbant avec précipitation leurs crêtes l'une sur l'autre (ARTAUD, Théâtre et son double, 1938, p. 78).
Empl. pronom. Ma taille, naturellement courte, s'est, avec les ans abrégée et recourbée (A. FRANCE, Île ping., 1908, p. 142). Une grande flamme claire qui est montée à un bon mètre du foyer en se recourbant dans le bout (RAMUZ, Gde peur mont., 1926, p. 137).
B. — Présenter une de ses parties, de ses extrémités comme une courbe revenant sur elle-même.
1. [Le compl. désigne une partie du référent du suj.] Bouquets de chênes rangés en cercle qui allongent, qui penchent, qui recourbent leurs branches (VIGNY, Mém. inéd., 1863, p. 11). Les piliers (...) s'élancent de leur gaine parfumée et recourbent dans l'azur du ciel leur arc brisé (G. LEROUX, Parfum, 1908, p. 38).
Recourber qqc. en + subst. désignant la forme. Un lierre qui (...) recourbant en arc sa volute rustique, Fait le seul ornement du champêtre portique (LAMART., Harm., 1830, p. 394).
2. Empl. pronom.
a) Qqc. se recourbe. Il baissait ses longs cils fins qui se recourbaient (FLAUB., Mme Bovary, t. 2, 1857, p. 82). Une brosse à habits dont se recourbait la poignée (GIRAUDOUX, Siegfried et Lim., 1922, p. 98).
b) Qqc. se recourbe en + subst. Se recourber en crosse. Toutes ont des casques dont les panaches se recourbent en ornements sous la corniche (CHATEAUBR., Mém., t. 4, 1848, p. 340). Le rivage découvert se recourbait en golfe (GIDE, Voy. Urien, 1893, p. 36).
Prononc. et Orth.:[], (il) recourbe [-]. Att. ds Ac. dep. 1694. Étymol. et Hist. Ca 1160 recorber (Eneas, éd. J.-J. Salverda de Grave, 2569); ca 1410 recourber (L. DE PREMIERFAIT, Traictié consolatif de vieillesse, B. N. 1009, f ° 89 v ° ds GDF. Compl.). Dér. de courber; préf. re-. Fréq. abs. littér.:429. Fréq. rel. littér.:XIXe s.: a) 1 005, b) 720; XXe s.: a) 501, b) 275.
DÉR. 1. Recourbement, subst. masc. a) Action, fait de revenir sur soi-même. Au fig. [Le vouloir] est (...) le principe d'une ouverture qui résiste à la tentation du tournoiement et du recourbement (JANKÉL., Je-ne-sais-quoi, 1957, p. 239). Géogr., météor. Changement de direction d'un cyclone tropical d'ouest en est (d'apr. VILLEN. 1974). b) Littér. Portion recourbée de quelque chose. Synon. courbe. Nous sommes nés pour vous au bord de ce plateau, Dans le recourbement de notre blonde Loire (PÉGUY, Tapisserie N.-D., 1913, p. 677). []. 1re attest. 2e moit. XIVe s. recorbement (Légende dorée, Maz. 1729, f ° 11d ds GDF. Compl.); de recourber, suff. -ment1. 2. Recourbure, subst. fém., rare. État d'une chose recourbée; portion recourbée de quelque chose. (Dict. XIXe et XXe s.). []. 1res attest. 1600 recourbeure (SERRES, III, 4 ds HUG.), 1654 recourbure (PASCAL, De la pesanteur de la masse de l'air ds Œuvres, éd. J. Mesnard, t. 2, p. 1074); de recourber, suff. -ure.

recourber [ʀ(ə)kuʀbe] v. tr.
ÉTYM. XIIIe; recorber, v. 1155; comp. de re-, et courber.
1 Rare. Courber de nouveau.
2 Courber à son extrémité, ployer en forme de courbe. || Recourber une branche. Fléchir, plier. || Recourber une tige de métal.
——————
se recourber v. pron.
ÉTYM. (V. 1560).
|| Se recourber en anse de panier, en forme de S (→ aussi Frémir, cit. 5; monstre, cit. 5; nappe, cit. 4; palpe, cit.; proue, cit. 3).(Avec ellipse du pron.). || Faire recourber : faire se recourber.
1 (…) ces touffes étaient formées des arbres du bois le plus flexible, dont on avait fait recourber les branches, pendre en terre, et prendre racine (…)
Rousseau, Julie ou la Nouvelle Héloïse, IV, XI.
——————
recourbé, ée p. p. adj.
ÉTYM. (V. 1130, recorbé).
Dont l'extrémité forme une courbe. || Bec recourbé (→ 2. Autour, cit. 2). Crochu. || Nez recourbé. Aquilin. || Cornes recourbées de la chèvre, de l'isard (cit.)… || Ongles recourbés en griffes. || Cils recourbés. || Branche recourbée en arceau, en anse. || Manche, lame recourbée (→ Faucille, cit. 3). || Partie recourbée d'une agrafe, d'un crampon, d'un crochet; d'une canne, d'un bâton… Crosse.Blason. || Croix à branches recourbées. Recercler.
2 On le figure velu (le dieu Pan), la face barbue et camuse, avec des cornes recourbées, les oreilles pointues (…)
Émile Henriot, Mythologie légère, p. 179.
CONTR. Redresser. — (Du p. p.) Droit.
DÉR. Recourbement, recourbure.

Encyclopédie Universelle. 2012.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • recourber — Recourber, Recuruare. Recourbé, Recuruatus …   Thresor de la langue françoyse

  • recourber — I. Recourber. v. act. Courber en rond par le bout. Recourber un fer. II. RECOURBER. Voy COURBER …   Dictionnaire de l'Académie française

  • RECOURBER — v. a. Courber en rond par l extrémité, par le bout. Recourber un fer. Recourber un bâton par le bout pour en faire une crosse. RECOURBÉ, ÉE. participe …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 7eme edition (1835)

  • RECOURBER — v. tr. Courber en rond par l’extrémité, par le bout. Recourber un fer. Recourber un bâton par le bout pour en faire une canne. Fig., Il se tient tout recourbé …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 8eme edition (1935)

  • recourber — (re kour bé) v. a. 1°   Courber de nouveau. •   Il [le serpent blessé].... Courbe et recourbe en vain ses restes mutilés, DELILLE Én. V. 2°   Courber, ployer en rond par le bout. 3°   Fig. Rabaisser vers. •   Épure tes désirs par cette intention …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré

  • recourber — vt. rkorbâ (Albanais), rékourbâ (Tignes) …   Dictionnaire Français-Savoyard

  • recourbement — [ r(ə)kurbəmɑ̃ ] n. m. • XVe; de recourber ♦ Rare Action de recourber, de se recourber. ● recourbement nom masculin Littéraire. Action de recourber ; fait d être recourbé. recourbement [ʀ(ə)kuʀbə …   Encyclopédie Universelle

  • courber — [ kurbe ] v. tr. <conjug. : 1> • XIIe; lat. curvare 1 ♦ Rendre courbe (ce qui est droit). ⇒ arquer, arrondir, bomber, cintrer, couder, fléchir, gauchir, gondoler, incurver, infléchir, pencher, plier, recourber, replier, tordre, voûter.… …   Encyclopédie Universelle

  • re- — ♦ Élément, du lat. re (var. ré, r devant voyelle) indiquant un mouvement en arrière, qui exprime : le fait de ramener en arrière (rabattre, recourber), le retour à un état antérieur (refermer, rhabiller), la répétition (redire …   Encyclopédie Universelle

  • plier — [ plije ] v. <conjug. : 7> • 1530; pleier 881; lat. plicare I ♦ V. tr. 1 ♦ Rabattre (une chose souple) sur elle même, mettre en double une ou plusieurs fois (⇒ replier). Plier sa serviette. Plier un journal. « Elle entendait son père plier… …   Encyclopédie Universelle


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.